Forum RPG sur la série Once Upon A Time
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une rencontre légèrement chaude ... [Regina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MESSAGES : 442
POINTS RPS : 62
REPUTATION : 0



Who knows ?
♣ A SAVOIR:
♣ LES LIENS:
avatar
« Mary Margaret Blanchard »
Mais en réalité, je suis
Blanche-Neige
MessageSujet: Une rencontre légèrement chaude ... [Regina]   Jeu 29 Aoû - 9:02


Institutrice. J'aime mon métier et j'adore mes élèves mais je n'aime pas commencer à sept heures quarante cinq tous les matins. Mais je faisais avec et je m'y rendais tous les jours à la même heure afin d'être présente quand mes élèves arriveraient. Sauf que la veille, j'avais légèrement vider une bouteille de vin complète avec Emma et que je m'étais réveillée avec une sacrée gueule de bois. Difficile de commencer le lundi matin comme ça. Quand mon réveil avait sonner, je l'avais limite jeter par le fenêtre et les hurlements des personnes en dessous étaient revenus à mes oreilles. Emma était venue me secouer pour que je me lève. J'étais fatiguée, complètement fatiguée de faire ses drôles de rêves... Rêver de Regina, David ou encore de ce petit bébé nommé Emma. Finalement, je me décide à me lever et cours sous la douche.
Je ressors vingt minutes plus tard, habillée d'un jean et d'un tee shirt mauve avant de me prendre un pain au lait et de prendre mes affaires devant le regard ébahi d'Emma en train de croquer dans son croissant. "Oui j'ai la gueule de bois et oui, il me reste cinq minutes pour boire un café chez Granny". Je lui souris et sors de l'appartement avant de me rendre rapidement au café.
J'ouvre la porte batante et me dirige vers le comptoir. Ruby me sers un café au lait comme d'habitude mais cette fois dans un gobelet vu mon retard. Je lui souris, la remercie et lui donne l'argent avant de sortir. Mais au moment où je me dirige vers la porte, elle s'ouvre et je rentre dans Regina, lui renversant mon café sur son chemisier neuf. Tout le monde se retourne et nous regarde. Je crains le pire ...
"Je suis vraiment, vraiment désolée Regina"
Je me saisis d'un mouchoir et essaye de lui essuyer la tache mais ça empire. Je l'a regarde, soucieuse.



You found us Emma and you will find us. You will always find us.
"Believing in even the possibility of a happy ending is a very powerful thing."


Dernière édition par Mary Margaret Blanchard le Sam 21 Sep - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MESSAGES : 2151
POINTS RPS : 310
REPUTATION : 24



Who knows ?
♣ A SAVOIR:
♣ LES LIENS:
avatar
« Régina Mills »
Mais en réalité, je suis
la Méchante Reine
MessageSujet: Re: Une rencontre légèrement chaude ... [Regina]   Jeu 19 Sep - 21:27


    La Reine de Storybrooke venait de faire son entrée. Marchant d'un pas rapide et sûr de moi, arrogant mais élégant, vêtue d'un trench de couleur beige et arborant fièrement dans les rues de la ville la couleur de mon nouvel achat récent. Un chemisier blanc, oui naturellement, pour ne pas changer, d'ailleurs je me demande bien pourquoi tout le monde me décrit toujours comme portant un fameux chemisier blanc. À croire que je ne porte que ça. Ou qu'il me met le plus en valeur, à voir. Enfin...celui que je portais présentement n'était pas celui de d'habitude. Il s'agissait d'un nouveau, provenant de la boutique de haute couture de Cruella d'Enfer, ou devenue ma créatrice de mode attitrée. Un vêtement qui m'avait coûté la peau du...enfin, un bras. Qui aurait pu penser présentement que ce petit chemisier blanc de soie n'allait pas tarder à être bon pour la poubelle ? Aucun individu sensé. La méchante Reine passe toujours pour avoir un goût raffiné, j'y tiens beaucoup. Malheur à ceux qui le remettent en question.
    Les magnifiques cheveux bien coiffés et gentiment martelés par la légère brise d'été, ma sacoche de travail à la main, je n'allais pas tarder à arriver à la mairie. Mais comme toujours un arrêt chez Granny s'impose. J'aimais venir déjeuner là-bas et me pavaner devant ces misérables gens du peuple qui ne m'arrivaient pas à la cheville. Arrivée devant le café, j'ouvre calmement la porte, seulement je n'eus pas le temps de franchir le pas, que je me mis à couiner de douleur. Je me stoppe net, la bouche ouverte. MON DIEU ! MON CHEMISIER NEUF ! Maculé d'une immonde et énorme tâche marron. Furieuse, haineuse, je pose mon dangereux regard sur la responsable de cette abomination. Snow White, oui naturellement, j'aurais dû m'en douter. Cette garce ! Elle s'excusait, oui comme elle savait si bien le faire...pauvre cruche.

    « Espèce de sale...misérable maladroite ! Regardez ce que vous avez fait ! Vous m'avez brûlée, vous avez ruiné mon chemisier neuf, vous..vous allez payer ! »

    La méchante Reine s'agitait, s'agaçait, s'énervait, sous les regards amusés des autres gens présents dans le café qui n'avaient pas perdu une miette de la scène. Quant à Mary-Margaret, je la fusillais du regard, si j'avais encore mes pouvoirs magiques j'aurais pu la foudroyer sur place. Menaçante, je la pointe du doigt.

    « Vous savez combien ce vêtement m'a coûté Miss Blanchard ? Probablement une année entière de votre misérable salaire. J'exige que vous me le remboursiez sur le champs. »

    Ah c'est malin...je ne peux pas aller travailler comme ça, et cette garce va me mettre en retard au travail.



You think I'm a vilain ? ◮
« There's nothing more dangerous than a beloved mother »
Revenir en haut Aller en bas
MESSAGES : 442
POINTS RPS : 62
REPUTATION : 0



Who knows ?
♣ A SAVOIR:
♣ LES LIENS:
avatar
« Mary Margaret Blanchard »
Mais en réalité, je suis
Blanche-Neige
MessageSujet: Re: Une rencontre légèrement chaude ... [Regina]   Ven 20 Sep - 15:24


Comme je m'en doutais si bien, Regina ne fut pas dès plus heureuse quand la magnifique tache de café se répandit sur son chemisier neuf. Une envie de rire me vint devant le regard dès nombreux autres gens qui nous regardaient mais en voyant le regard que la mairesse me lançait, je me retint et attendit.

Regina: [...]
Je vous ai déjà dit que j'étais désolée. Qu'est-ce-qu'il vous faut de plus ?

Je sentais que Regina commençait réellement à s'énerver et la connaissant, énervée, elle et moi, on ne ferais pas bon ménage. Un nouveau chemisier ? Blanc. Comme les autres. Et puis, après tout, une tache ça part au lavage, pas besoin qu'elle fasse toutes ses simagrées. Mais bon, il ne fallait mieux pas la contredire. Je commençais néanmoins à m'énerver, j'allais être en retard et j'allais faire mauvaise impression devant mes élèves si j'arrivais en retard et surtout devant son propre fils. Il fallait que je fasse quelque chose.

Regina: [...]
Comme vous l'avez si bien dit tout à l'heure. Le salaire que j'obtient chaque mois ne me permet pas de vous rembourser votre chemisier. Puis au fait, l'argent que vous avez mis dans ce chemisier, il aurais pu servir à autre chose.

Elle me fixais d'un regard menaçant, me pointant du doigt mais rien n'y fais, je n'ai pas peur d'elle. A vrai dire, je n'ai jamais eu peur d'elle.

Vous savez Madame le Maire, un chemisier, ça va à la machine et la tache pars grâce à une chose merveilleuse qu'on appelle de la lessive. Et puis, je n'ai pas peur de vous Regina, vous devriez le savoir depuis le temps.

Elle continuais de me fixer et moi, je ne bougeais pas, attendant une quelconque réaction de la Mairesse. Et en plus avec la gueule de bois phénoménale que j'avais en tête, je n'avais vraiment pas envie d'avoir à faire à elle.

Pardon Madame Mills. Vous bloquez le passage, j'aimerais bien me rendre à mon travail.

Revenir en haut Aller en bas
MESSAGES : 2151
POINTS RPS : 310
REPUTATION : 24



Who knows ?
♣ A SAVOIR:
♣ LES LIENS:
avatar
« Régina Mills »
Mais en réalité, je suis
la Méchante Reine
MessageSujet: Re: Une rencontre légèrement chaude ... [Regina]   Ven 20 Sep - 17:44


    Mon Dieu il m'en fallait du sang froid pour résister à l'envie de lui envoyer une superbe gifle, d'une intensité si forte qu'elle dévisserait la tête de cette cruche insolente. Mon corps tout entier se contractait sous la haine profonde que j'éprouvais pour cette femme, que je sentais renaître de plus en plus en moi en particulier à cet instant. La chose qui m'énervait le plus n'était finalement pas la grosse tâche immonde qui maculait mon chemisier neuf, mais le fait que Mary-Margaret n'avait pas échappé à la règle lorsque les habitants se sont mis peu à peu à se rebeller contre moi. Que se passait-il enfin dans cette ville ? Moi qui auparavant ne suscitais rien d'autre chez eux que de la crainte, voilà que depuis cette pluie plus personne ne semblait craindre la Reine de Storybrooke. Cette situation ne pouvait plus durer, si en plus même la dernière des nunuches qui se promène en robes de grand-mère et corset remonté jusqu'au cou (alias Mary-Margaret naturellement), se mettait à se rebeller contre moi, les choses iraient de mal en pi. Ce que je veux de plus, c'est ta souffrance, sale garce aurais-je voulu répondre. Mais ça je pense qu'elle l'avait deviné depuis longtemps et je ne pouvais pas me permettre de proliférer de tels propos en public. J'ignore donc cette question insolente...Il allait vraiment falloir que j'aille voir Gold pour lui toucher deux mots de ce qu'il se passe, ce vieux rabougrit allait m'entendre. Et si il m'envoyait promener j'utiliserais sa pétasse de Belle, qu'à cela ne tienne. Bref. Inutile d'essayer de me calmer, je n'y parviendrais pas. Autant essayer avec diplomatie. J'hausse un sourcil.

    « Je vous demande pardon ? J'espère que vous n'êtes pas en train de confondre biens personnels et argent public, ce que j'en fais ne vous regarde pas, mais quant à mes biens personnels lorsqu'on abîme, on répare. Je ne partirais pas sans ce qui m'est dû et je ne vous laisserais pas passer. Allons Miss Blanchard j'attends votre chèque. Peut-être vous restera-t-il un peu d'argent lorsque pour me rembourser j'aurais fait hypothéquer votre maison. Vous souvenez-vous pour qui vous travaillez dans cette école ? Pour la commune, tout à fait. Et qui est responsable de cette commune ? Moi. Je peux vous faire perdre votre travail et vous mettre à la porte, alors veuillez obtempérez rapidement. J'ai également d'autres chats à fouetter. »

    À moins que la finaude ne veuille venir faire ma lessive, ce qui ne me dérangerait pas non plus. Ainsi je pourrais l'humilier bien comme il faut. Alors je prends un air moins énervé, beaucoup plus calme, mais sarcastique.

    « À moins que vous ne fassiez ma lessive. »



You think I'm a vilain ? ◮
« There's nothing more dangerous than a beloved mother »
Revenir en haut Aller en bas
MESSAGES : 442
POINTS RPS : 62
REPUTATION : 0



Who knows ?
♣ A SAVOIR:
♣ LES LIENS:
avatar
« Mary Margaret Blanchard »
Mais en réalité, je suis
Blanche-Neige
MessageSujet: Re: Une rencontre légèrement chaude ... [Regina]   Ven 20 Sep - 19:57


Mais quelle garce. Qu'elle sale garce ! Mais qu'est-ce-qu'elle à contre moi ? Qu'est-ce-que je lui ai fait franchement ? J'avais une folle envie de lui rire au nez et de la pousser contre le comptoir, histoire de me rendre à mon travail sans avoir affaire à elle mais rien n'y fit, je ne fis pas un geste. Au contraire, je fixais Regina, un léger sourire aux lèvres. Je n'avais pas peur d'elle au ça non. Elle pouvais toujours rêvé pour que je lui donne un seul petit centimes, si je devais y risquer ma carrière, je le ferais mais je ne me laisserais pas faire par Madame le Maire qui se croit au dessus de tout le monde.

Regina: [...]
Très chère Madame le Maire, je ne me laisserais pas marcher sur les pieds par une femme telle que vous qui se croit au dessus de tout le monde. Et je pense parler au nom de tous sur le fait que vous êtes une femme sans coeur, sans sentiments et ne pleurait pas si Henry vous fuit pour aller avec sa véritable mère.

Un sourire apparu sur mes lèvres, j'avais touché au point but, je savais que je risquais gros mais je ne me laisserais pas faire. ça Regina pourrait se mettre le doigt dans l'oeil jusqu'au coude, je fis signe à Ruby de me servir un café et je me retourna vers Regina.

Regina: [...]
Regina, vos menaces n'ont pas d'effets sur moi. Faite ce que vous voulez, j'y risque mon travail et ma maison mais je sais que si jamais vous me renvoyez, je ne serais pas la seule à partir. Personne ne vous aime dans cette ville et ça vous le savez très bien. Vous ne faites que nous marchez sur les pieds et vous nous regarder de haut. Alors pour votre lessive, vous savez ce que j'en pense. Et maintenant poussez-vous s'il-vous-plait !

Les gens continuaient de nous regarder. Regina bouillait de l'intérieur et ça je le voyait très bien, à présent, j'allais voir comment allez réagir Regina.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
MESSAGES : 2151
POINTS RPS : 310
REPUTATION : 24



Who knows ?
♣ A SAVOIR:
♣ LES LIENS:
avatar
« Régina Mills »
Mais en réalité, je suis
la Méchante Reine
MessageSujet: Re: Une rencontre légèrement chaude ... [Regina]   Ven 20 Sep - 22:37


    Misère de misère, pourquoi ne puis-je pas tout simplement assassiner tout de suite cette garce de Mary-Margaret ? En tout cas d'une manière ou d'une autre, si elle continuait comme ça, elle allait finir par signer son arrêt de mort. Je trouverais bien un moyen de me débarrasser d'elle. En l'emmenant dans ce monde, j'avais espéré me délecter de sa souffrance, mais à ce moment-là je ne voyais aucune souffrance en elle. Il y a encore quelques semaines, je pouvais me délecter de ma supériorité sur elle et tous les autres habitants de la ville, mais à présent je n'impressionnais plus. La Reine de Storybrooke avait perdu tout pouvoir et toute autorité, semblerait-il...je manquais cruellement d'alliés pour mener tous mes projets de vengeance désormais. Si j'agissais seule je risquais gros. Il était grand temps que la manipulatrice stratège reprenne du service. Une idée machiavélique pour me débarrasser une bonne fois pour toute de Mary-Margaret venait de germer dans mon esprit. Régina Mills la vraie la seule l'unique est de retour. Je bouillais de l'intérieur, oui c'est vrai, avec comme seule envie celle de sauter à la gorge de cette gourdasse et de lui tordre son petit cou parfait. Comment osait-elle proliférer de tels propos sur Henry...J'étais restée neutre et muette face à tous ses propos sur ce que tout le monde pensait de moi dans cette ville, j'en avais que faire des autres. Je devais en revanche me rendre à l'évidence que sa remarque sur le fait que mon fils me quitterait définitivement pour Emma, m'avais profondément blessée. Mais je n'en laissai rien paraître, pas le moins du monde. Je me contentais de la fusiller du regard, un regard rempli de haine, tandis que ma respiration s'accélérait, mais je ne permettrais pas à Mary-Margaret de me faire sortir de mes gonds. Pas en présence des autres sujets. L'important était ce qui venait de germer dans mon esprit machiavélique et cette garce n'en sortirait pas indemne. De même qu'Emma, cette question serait vite réglée. Dans peu de temps, Henry ne sera rien qu'à moi et je serais vengée de Mary-Margaret.

    « Si j'étais vous, je ne jouerais pas tant que ça avec le feu...vous n'avez pas idée de quoi je suis capable, Miss Blanchard. Qu'à cela ne tienne, je vous laisse passer. Les enfants attendent d'être instruits. Sachez juste que ce n'est que partie remise, et qu'un jour où l'autre vous payerez pour votre insolence. »

    Je la détruirais, même si c'est la dernière chose que je dois faire. Calmement, je referme mon trench beige pour ne pas que la grosse tâche de café se voit. Je me suis calmée peu à peu, grâce à mon plan infaillible. C'est alors qu'un petit sourire narquois et malfaisant naquit sur mes lèvres. Puis, sans rien ajouter de plus, j'entre dans le café en me pavanant fièrement, commande un café, puis ressort, sans qu'aucune personne présente n'ose ouvrir la bouche ou parler entre eux. Tous avaient eu les yeux braqués sur la scène, personne n'était intervenu. Ainsi, ce n'est pas à la mairie que je vais me rendre aujourd'hui, finalement...



You think I'm a vilain ? ◮
« There's nothing more dangerous than a beloved mother »
Revenir en haut Aller en bas
MESSAGES : 442
POINTS RPS : 62
REPUTATION : 0



Who knows ?
♣ A SAVOIR:
♣ LES LIENS:
avatar
« Mary Margaret Blanchard »
Mais en réalité, je suis
Blanche-Neige
MessageSujet: Re: Une rencontre légèrement chaude ... [Regina]   Sam 21 Sep - 13:50


Oui. Je le savais. J'avais touché là où il fallait, elle n'aimait pas entendre parler d'Emma alors maintenant je savais quoi faire contre elle. Je continuais à l'écouter blaférer tandis que je regardais l'horloge qui tournait. Finalement, elle se recula et me laissa passer.

Regina: [...]
Oh je sais de quoi vous êtes capable Madame Mills. Vous êtes une femme capable du pire pour arriver à vos fins, vous êtes une manipulatrice, mauvaise et méchante. Quel bel exemple vous montrez à Henry. Ce petit à de la chance d'avoir Emma, elle au moins, elle sait ce qui est bon pour ce petit  bonhomme. Je n'ai pas peur de vous, vos menaces comme je vous l'ai dit ne servent à rien. Oui, vous avez raison, il faut que ces enfants soient instruits pour qu'ils ne se laissent pas embobiner par vous.

Je souris et avança près de la porte devant le regard de Regina. Les personnes autour de nous avaient assister à toute la scène et je savais que la plupart étaient content de voir que quelqu'un avait enfin réussi à tenir tête à Madame le Maire. J'allais sortir quand Ruby me fit signe que j'avais oubliée mon café, je repassa finalement devant Regina pour me saisir du gobelet mais je ne sais pas pourquoi, cette fois ci, le café fini sur sa veste beige. Je me mordis la lèvre, elle me fixais. Ruby me regardais, avec un regard histoire de dire: 'si j'étais toi, je partirais en courant' mais je ne fis rien et attendit.

Oups. Désolée Regina. C'est dingue mais je crois qu'aujourd'hui, ce n'est pas votre jour.

Je souris mais ce dernier disparu vite devant le regard de la mairesse, je sentais que j'allais avoir de ses nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
MESSAGES : 2151
POINTS RPS : 310
REPUTATION : 24



Who knows ?
♣ A SAVOIR:
♣ LES LIENS:
avatar
« Régina Mills »
Mais en réalité, je suis
la Méchante Reine
MessageSujet: Re: Une rencontre légèrement chaude ... [Regina]   Sam 21 Sep - 19:05

    Qu'est-ce qui n'allait pas chez cette misérable gourgandine ? Je lui laissais pourtant la possibilité de passer, se rendre à son travail sans plus d'encombre et sans être obligée de me rembourser le chemisier, j'avais fermement décidé de passer au-dessus de ça. J'avais pourtant fait preuve de bon cœur ! Mais non...de toute évidence, Mary les marguerites ne s'était pas privée d'en rajouter une couche. Comme il te plaira ma douce, continue, continue. Plus tu cherches, plus tu trouveras. Il n'y avait strictement aucun chance pour que cette fois-ci, Mary-Margaret réussisse à sortir du piège que j'allais lui tendre. Je serre le poing autour de mon gobelet, bouillonnant intérieurement et essayant de faire mon possible pour ne pas craquer. Cette pétasse avait réussit à me rendre à bout de nerfs, je me fichais qu'elle me pense mauvaise et méchante puisque j'étais consciente de l'être. Mais, de là à parler de cette manière concernant ma relation avec Henry, puis avec Emma...qu'est-ce qu'elle en savait cette immonde chose erreur de la nature ? Elle n'était nullement au courant de la manière dont on vivait. Sifflant entre mes dents, la regard noir, je lui lance...

    « Taisez-vous donc...vous ne savez pas de quoi vous parlez. »

    Au moment où j'étais persuadée que la petite peste allait s'en aller, après avoir récupéré, son café, voilà que maintenant elle avait fait exprès de le renverser non pas sur le chemisier mais sur mon trench à présent. Oh oui sans aucun doute, elle l'avait fait exprès. J'ouvre grand la bouche, me reculant légèrement, sous le choc que Mary-Margaret ait pu osé recommencer. C'est pas possible, elle était vraiment suicidaire ! C'était la goutte qui faisait déborder le vase, d'autant plus que maintenant tout le monde présent s'était prit au jeu et riaient de ma situation, de l'humiliation que je subissais. La tension était à son comble, la température de mon corps augmentait rapidement et à cet instant précis le thermomètre avait explosé et de la fumée aurait pu sortir de mes oreilles.

    « Rhaaaaaaaa !! »

    Poussant un cri, je balance à mon tour mon café brûlant non pas sur le vêtement mais à la figure de Mary-Margaret, fière de lui avoir brûlé le visage et c'était bien fait pour elle. Tandis qu'elle se reprend, je l'attrape par le col et lui crache à la figure :

    « Vous pensez me connaître Miss Blanchard, savoir de quoi je suis capable ? Je ne pense pas. Vous n'en n'avez aucune idée. Profitez de cette journée, vous n'aurez plus jamais le dessus sur moi. Maintenant, fichez-le camps... »

    Je la relâche violemment, la poussant contre le comptoir au passage. Oh elle m'avait énervée. Cette fois, humiliée et tâchée de café, je comptais vraiment sortir du café.



You think I'm a vilain ? ◮
« There's nothing more dangerous than a beloved mother »
Revenir en haut Aller en bas
MESSAGES : 442
POINTS RPS : 62
REPUTATION : 0



Who knows ?
♣ A SAVOIR:
♣ LES LIENS:
avatar
« Mary Margaret Blanchard »
Mais en réalité, je suis
Blanche-Neige
MessageSujet: Re: Une rencontre légèrement chaude ... [Regina]   Sam 21 Sep - 20:17




Sans que je ne m'y attende, la Mairesse avait hurlé et son café avait fini sur mon visage, un hurlement sortit de ma bouche. Un sourire apparu sur le visage de cette grosse salope, elle me le paierai cher, très cher. En lui parlant d'Henry, je l'avait tout bonnement touchée là où il fallait.

Regina : [...]
Je n'ai pas peur de vous Regina. Vous n'êtes qu'une sale p*tasse ! Allez au diable !

La mairesse me saisis par le col avant de bavasser dessus, je me débat mais sans réussite, finalement elle me relâche en me jetant contre le comptoir. Furieuse, oui je l'avais rendue furieuse et j'en étais fière, pour une fois, la mairesse n'était pas au dessus de tout le monde. Je saisis mon sac à main et poussa Regina avant de me diriger vers la porte battante.

ça c'est que vous croyez Madame Mills, je sais qui vous êtes, vous êtes une femme insensible, seule et ... Oh et puis zut, allez au diable ! Vous ne méritez que ça.

Je me retourne et sors du Café devant le regard noir de Regina et devant le regard ébahi de tout les gens présents, me dirigeant vers ma voiture, direction l'école primaire.




You found us Emma and you will find us. You will always find us.
"Believing in even the possibility of a happy ending is a very powerful thing."
Revenir en haut Aller en bas


« Contenu sponsorisé »
Mais en réalité, je suis
MessageSujet: Re: Une rencontre légèrement chaude ... [Regina]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre légèrement chaude ... [Regina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» EDI réalisé entièrement en Panoramic
» EDI réalisé entièrement en Panoramic
» Clavier virtuel entièrement en Panoramic
» un texte qui veut rester sur un fond gris.
» VENDS DIVA (achetée en mars 2012) + 30 CARTOUCHES LE TOUT POUR 60€

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Il était une fois :: Les archives de Gold :: Les archives de Gold-